Immobilier : Prévoir la taxe foncière dans ses calculs lors d’un achat est capital


Visuel_article_Immobilier_Prevoir_la_taxe_fonciere_dans_ses_calculs_lors_dun_achat_est_capitalLe coût de la taxe foncière est trop souvent négligé lors d’un achat immobilier. Or le poids de cet impôt vient alourdir le coût de vos mensualités.

La taxe foncière, un coût qui ne cesse d’augmenter

Vous venez de faire l’acquisition d’un bien immobilier et vous apprêtez à payer vos premières mensualités de crédits. Mais avez-vous bien considéré, outre la charge du crédit immobilier à proprement dit, le coût de la taxe foncière ? Cet impôt est redevable à l’Etat par tous les propriétaires, généralement à l’échéance du 15 Octobre chaque année, ou par prélèvements mensuels lissés sur 10 mois de Janvier à Octobre. Or il s’avère que le coût de la taxe foncière ne cesse d’augmenter. Dans son dernier rapport national d’observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, l’Union Nationale pour la Propriété Immobilière (UNPI) a relevé une augmentation moyenne de + 31,4 % entre 2009 et 2019. En comparaison sur la même période, le taux d’inflation a progressé de « seulement » + 10,8 %. En faisant le choix de devenir propriétaire, et dans la mesure où le coût de la taxe foncière s’alourdit, le prendre en compte dans son plan de financement reste donc capital.

La taxe foncière, une charge non négligeable

Le courtier Meilleurtaux a récemment estimé à 101 €uros par mois en moyenne le montant de la taxe foncière, pour un couple avec deux enfants occupant un logement de 70 m2 situé dans l’une des 20 plus grandes villes de France considérées par l’étude. Cette somme, qui vient grever vos mensualités de crédit immobilier, peut subitement accroître un taux de crédit initialement très intéressant dont vous auriez pu bénéficier. Quand on sait que les mensualités de remboursements proposées par la banque avoisinent le plus souvent le plafond que vous êtes en capacité de rembourser au regard du taux d’endettement maximal autorisé, on peut parfois avoir des surprises si on y ajoute la taxe foncière. En effet, ajouter 101 €uros à un crédit dont la mensualité est déjà conséquente peut rendre les choses non négligeables.

Alors, prêt(e) à intégrer le coût de la taxe foncière lors de votre achat immobilier ?!