Clés logement état des lieux bail immobilier

Comment aborder sereinement son état des lieux ?

Lors de l’entrée dans un logement, bailleur et locataire doivent se prémunir par un état des lieux. Mais comment aborder cet événement en toute sérénité ?

Déterminer l’état général d’un bien immobilier à un moment précis (entrée dans le logement), et pouvoir comparer son évolution dans le temps (lors de la sortie du logement), telle est l’utilité d’un état des lieux.

L’état des lieux d’entrée est la dernière étape importante avant la remise des clés de votre nouvelle habitation et le déménagement qui va suivre : il ne faut surtout pas la négliger !

Privilégier une visite en journée

Être capable d’observer des détails et ainsi déceler d’éventuels défauts s’avère compliqué de nuit, à la lampe torche. Alors assurez-vous de réaliser votre état des lieux à la lumière naturelle du jour. Le cas échéant, faites-vous confirmer préalablement la disponibilité de l’électricité au sein du logement. Vérifiez que celui-ci dispose bien d’ampoules électriques qui fonctionnent dans chaque pièce.

Du sol au plafond, ouvrez les yeux

Scrutez bien l’état des plafonds, murs et sols. En cas de dégâts ou traces visibles, il vous faudra impérativement les signaler sur l’état des lieux pour ne pas être tenu pour responsable ensuite, lors de la sortie du logement.

Les appareils fonctionnent-ils ?

Climatiseurs, radiateurs, hotte de cuisine, four de cuisson ou encore plaque de cuisson au gaz sont autant d’appareils dont vous devez vérifier la bonne mise en marche lors de l’état des lieux. Et si toutefois le chauffage est collectif dans l’immeuble, et que vous y emménagez durant l’été lorsque celui-ci n’est pas allumé, alors notez une réserve sur votre état des lieux qui vous permettra de porter un éventuel recours lorsque l’hiver pointera le bout de son nez.

Veiller au fonctionnement de l’installation électrique

Contrôlez que chaque prise de courant soit en état de marche. Si le logement est doté d’ampoules, testez aussi leur bon fonctionnement ce qui permettra de vérifier l’arrivée effective du courant sur chaque point lumineux. Petite astuce, emportez avec vous votre chargeur de téléphone mobile lors de la visite pour vérifier que les prises électriques soient opérationnelles. Autre utilité du téléphone mobile, celle de pouvoir prendre des photos pour constituer des preuves visuelles irréfutables qui pourront être annexées à l’état des lieux.

Arrivée d’eau et écoulements

Toutes les sorties d’eau doivent être en bon état de marche : lavabo, douche, chasse d’eau et autres doivent fonctionner.

Examiner l’état des ouvrants et menuiseries

Une porte qui ferme mal, une poignée de porte récalcitrante ou encore une fenêtre qui présente une défaillance d’isolation sont autant de défauts dont vous pouvez demander la correction, surtout dans un contexte de chasse aux logements énergivores encadrée depuis 2021 par le texte de loi Climat et Résilience.

Vérifier les compteurs

Relevez les consommations de l’ensemble des compteurs si possible : eau, électricité et gaz. Toutefois, les compteurs ne sont pas systématiquement mis en marche lors de l’état des lieux, ils pourront alors être relevés lors de l’emménagement du locataire.

Utiliser un modèle type d’état des lieux

Dresser un état des lieux est obligatoire depuis 1989. Voilà pourquoi il est important d’utiliser un modèle type complet d’état des lieux afin de réaliser une évaluation complète qui sera légalement recevable. Car lors de la location d’un logement, chacune des parties prenantes – propriétaires comme locataires – doit observer des droits et des devoirs.

Bon à savoir ! Le locataire dispose d’un délai de 10 jours pour envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à son bailleur s’il constate une défaillance. En cas de refus par le bailleur de prendre en charge les réclamations, le locataire peut alors saisir la commission départementale de conciliation.

Alors, prêt.e à bien gérer votre état des lieux ?!

Bouton_demande_devis_dem

Vous pourriez également aimer...