Bien déménager ses plantes


Visuel de l'article Bien déménager ses plantesContrairement aux mobiliers, vos plantes sont des êtres vivants nécessitant donc une attention toute particulière lors de votre déménagement.

Déménager ses plantes par un professionnel

Le déménagement des plantes peut être assuré par un professionnel, bien qu’il ne soit pas obligé d’accepter. Mais celui-ci ne garantira pas l’état phytosanitaire de vos végétaux. Autrement dit, si vos plantes ne survivent pas lors du déménagement, vous ne serez pas indemnisé par l’assureur du déménageur. Au même titre que si vous déménagiez par vos propres moyens, assurez donc la protection maximale de vos plantes !

Avant le déménagement, bichonnez vos plantes

La semaine qui précède votre déménagement, prenez le soin de bien entretenir vos plantes. Il reste essentiel de les tailler, les traiter et les nourrir en leur apportant les éléments nutritifs dont elles ont besoin. L’attention que vous leur porterez les rendra ainsi plus vigoureuses pour supporter le déménagement sans trop de dommages.

A garder à l’esprit : Arrosez vos plantes la veille du déménagement au plus tard mais surtout pas le jour J car de l’eau risque de se déverser dans le camion et détremper vos cartons. Par ailleurs, certains gros pots déjà lourds se verront encore alourdis par le poids de l’eau ajoutée. A noter qu’il vous faut aussi tenir compte de la saison ; en hiver l’eau peut geler la plante, tandis qu’en été un manque d’eau peut lui être dommageable, voire fatal !

Comment déménager ses plantes ?

Il est conseillé de dépoter les plantes se trouvant dans des pots en terre cuite ou en grès car fragiles, et de les remplacer par des pots en plastique. Par ailleurs les pots en terre déjà fissurés risquent de se briser en cas de chocs lors du transport. Les plus petites plantes pourront être installées dans des cartons adaptés à la taille du pot. N’hésitez pas à regrouper plusieurs petits pots dans un même carton. A noter que si vous n’avez pas transféré préalablement vos plantes dans des pots en plastique, prenez soin de glisser une boule de papier journal entre les pots regroupés. Inutile de fermer ensuite votre carton, cela permettra à vos plantes de respirer. Vous pourriez aussi faire quelques trous sur les côtés du carton. Concernant les plantes de taille plus importantes et qui se trouvent non pas en pots mais en pleine terre dans votre jardin par exemple (arbustes), il reste conseillé de les déterrer en laissant une motte de terre autour des racines, de les mettre dans un sac plastique étanche quelque peu humidifié et de les replanter aussitôt à l’arrivée. Et si l’ensemble de vos plantes représentent un volume trop important par rapport à la taille du camion, il vous reste toujours la solution des boutures (jeunes pousses coupées, plantées en terre pour former une nouvelle plante) !

Le saviez-vous ? Les plantes représentent un volume considérable dans un camion de déménagement. En effet, rien ne peut être chargé par dessus, engendrant une perte du volume utile. Les végétaux sont d’ailleurs bien souvent chargés en dernier lieu.

Certains cas de figure à proscrire

S’agissant d’organismes vivants, les plantes nécessitent un transport rapide. Si vous tenez à celles-ci, n’optez pas pour un déménagement en groupage qui durera plusieurs jours. De même, le stockage de vos plantes est également à bannir ; elles y seront privées d’eau et de lumière. Autre cas de figure, les déménagements vers la Corse ou vers l’étranger. Des règles phytosanitaires imposent une restriction d’importation de certains végétaux, voire même une interdiction formelle. Prenez garde à bien vous renseigner préalablement à ce sujet en fonction de votre destination pour éviter les surprises.

Alors, prêt(e) à déménager vos plantes de façon optimale ?!