Les 5 erreurs à éviter quand on achète un bien immobilier !


visuel article 5 erreurs à éviter quand on achète un bienÇa y est, vous sautez le pas, vous souhaitez devenir propriétaire. Recherches, visites, financements, quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Foncer tête baissée sans décrypter l’annonce

Un prix très attractif, des photos sublimes, une adresse ou un lieu approximatif ne sont jamais bon signe dans une annonce immobilière. En effet, pour appréhender au mieux une annonce, il faut en comparer plusieurs sur des sites spécialisés, en agence ou de particulier à particulier.

Bon à savoir : Que ce soit le premier achat ou non, cela se prépare bien en amont ; critères, quartiers, financements, coûts…

Négliger la copropriété, les diagnostics et l’état du bien

Lorsque vous achetez un bien, et plus particulièrement un appartement, il dépend souvent d’une copropriété. Il est donc primordial de demander les comptes rendus des assemblées générales pour étudier les travaux qui ont été faits, ceux en cours et ceux à venir quand vous serez l’heureux(se) propriétaire. C’est également l’occasion de rencontrer le voisinage, se renseigner sur l’immeuble, le lotissement ou encore le quartier.
Un autre élément très important, les diagnostics. En effet, ils permettent d’évaluer la consommation en énergie du bien ce qui peut vous éviter de mauvaises surprises : isolation à prévoir, coût énergétique exorbitant…
Enfin, sous-évaluer l’état du bien est une erreur assez fréquente. En effet, vous avez un coup de cœur, vous vous y voyez déjà mais vous n’avez pas vu toutes les fissures, l’humidité ou les vices cachés, or cela peut augmenter drastiquement votre facture sur du long terme.

Faire une seule visite sans vous faire accompagner

Visiter un bien seul est parfois source d’ennui par la suite. Qu’il s’agisse de l’état du bien, le compromis de vente, les négociations, bien s’entourer reste un point essentiel. Les amis, la famille, les collègues de bureau, vous avez potentiellement dans votre entourage une ou des personnes qui connaissent l’immobilier (coût moyen par m2, procédures) ou qui ont déjà acquis un bien. Bref, s’entourer est un bon moyen de prendre de bonnes décisions.
Visitez plusieurs fois le bien avant une promesse ou un compromis de vente.

Ne pas négocier

Acquérir un bien a un coût. Que ce soit celui du bien, le crédit, les frais d’agence. Sans négocier au rabais, et avant de négocier le prix d’achat, faites marcher la concurrence pour obtenir un prêt au meilleur taux. Concernant les frais d’agence, certaines variations existent, entre 3% et 8%, mais dans certains cas vous pouvez les négocier. La commission peut être revue à la baisse en accordant un mandat exclusif à l’agence. Vous pouvez aussi, tout comme pour le prêt, faire jouer la concurrence grâce à un courtier.

Négliger le budget global

Acquérir un bien ne se résume pas seulement au prix de vente. En effet, l’acquisition d’un bien immobilier nécessite un budget conséquent qu’il faut anticiper. Il faut donc évaluer vos ressources (apport, biens fonciers) pour pouvoir demander un crédit. Il ne faut pas oublier les frais de notaires (environ 8% du prix de vente). S’ajoute à cela les travaux (devis à faire), coût du déménagement, coût d’un éventuel prêt relais, frais d’agence.

Alors, prenez votre temps, entourez-vous et foncez !